Attention aux petites alims !!!!

Bonjour,

L’alimentation de mon petit émetteur réalisé selon l’article du Radiofil Magazine N°17, ayant laché, j’ai essayé de me dépanner avec un équivalent de récupération. 12 V continus sont nécessaires au maximum, je trouve dans mes stocks « mon bonheur » sur lequel il me faut souder le câble avec la prise qui va bien. Pour contrôler la juste polarité, je prends mon multimètre et je trouve… plus de 17 V ! :open_mouth: , confirmés par mon vieux coucou Metrix. Et tout ceci, après le pont de diodes et le condensateur (tension limite de 16 V !!!). Bref, après analyse, les 12 V sont bien présents mais à la sortie du transfo avant le redressement et la multiplication par 1,414… CQFD. J’allais me retrouver avec trop de tension si je n’avais pas contrôlé. Obstiné, j’en trouve une autre donnée pour 7,5 V redressés. Echaudé, je la contrôle aussi (deux fois !), résultat : 14,65 V !!! :open_mouth: Soit le double. Conclusion, ouvrir l’oeil, contrôler et se méfier de ce genre de productions du Soleil Levant, pourtant utilisées partout (téléphones sans fil, appareils audios, périphériques d’ordinateurs etc…). Un Radiofiliste averti en vaut deux.

Cordialement

A très bientôt pour la suite de cette aventure :wink: :wink: parce qu’il va y avoir une suite…

Bonjour,
J’ai déjà rencontré ce problème,mais ce sont des tensions à vide,une fois l’alimentation branchée sur son appareil,la tension s’établit à une valeur qui se rapproche de la tension nominale prévue.(suivant un pourcentage +/- grand suivant le sérieux du constructeur).Il n’y à pas de régulation/stabilisation,ça coute trop cher :smiley:
Les spécialistes vous en dirons surement plus.
Ervé

Tout dépend du courant consommé, qui est indiqué sur l’alim…

A vide, vous allez trouver plus de 1,414 fois la tension nominale, mais quand l’alim sera chargée, tout rentrera (à peu près) dans l’ordre.

Un dernier détail, ces alims ont souvent été prévues pour un secteur de 220 V, à présent il fait 235 V, ce qui fait 7% de plus, qu’on retrouve à la sortie ! :wink:

En électronique, on ne peut pas se contenter d’une alimentation juste redressée et filtrée ; il faut obligatoirement mettre derrière un régulateur de tension. On trouve très facilement des circuits à 3 pattes qui donnent 5 V ou 12 ou 15. Certains permettent de régler la tension à la valeur qu’on désire.
Etant en vacances, je n’ai pas de doc sous la main, mais les habitués du forum vont certainement vous donner des tuyaux.

Sacavis

Bonjour,

Pour le moment, j’ai résolu le problème en faisant fonctionner l’émetteur avec une pile de 9 V, comme ça je suis tranquille. De toute façon, compte tenu de la durée de la démonstration, ce sera amplement suffisant. Le jour approche :wink: :wink: .

Je vous tiendrais au courant de la suite…

A très bientôt

Cordialement

à très bientôt: dans une autre vie?
17/05/2010, nous sommes le 02/03/2012! Mr Cassagne est-il encore en vie: nous voudrions connaitre la fin de l’histoire si les petites alim n’ont pas explosé. :mrgreen:

Ces « petites » alimentations non stabilisées, utilisent un transformateur de faible puissance. Le fil est donc mince, donc résistant et le fer a relativement beaucoup de pertes. Finalement, la résistance interne de la source que voit le redresseur est grande. Ainsi donc, la tension redressée tombe très vite quand il consommation. Il n’est pas rare qu’avec ce genre d’alimentation, la tension à vide soit le double de la tension sous la charge nominale. Il convient d’en tenir compte.

En outre, toutes ces alimentations n’ont pas de redresseur incorporé. Méfiance, donc ! Par ailleurs, le pôle positif n’est pas nécessairement au centre. La longueur de la prise n’est pas toujours pareille. Le diamètre non plus. Etc.

Bon amusement ! Et ouvrez l’œil !

Bonjour,

Pour ce qui est de la santé, « on fait ça qu’on peut avec ça qu’on a » :smiley: . Ça pourrait être pire. Pour les alimentations, le stock s’est étoffé et j’ai pioché quelque chose qui semble convenir. Par sécurité, j’ai choisi une tension à vide équivalente à celle nécessaire et donc légèrement plus basse (10 V environ) en charge. Cette différence ne nuit pas au bon fonctionnement de l’émetteur. Il n’ y a pas de ronfle, la filtration est donc suffisante. Bref, j’ai célébré le lendemain ceci forum.retrotechnique.org/viewtopic.php?f=4&t=233673 avec la pile provisoire et depuis l’émetteur fonctionne avec cette alim sans problème.

Cordialement

Bonjour à tous,

Bonjour Eric, et félicitations pour cet excellent travail de commémoration fruit d’une bonne « bidouille ».
J-F.

Bonjour,

J’ai réédité l’exploit, l’année suivante dans la cour de l’école, au calme, devant toutes les classes intéressées.

Puis, il y a eu cette manifestation : sudouest.fr/2011/11/11/un-11 … 0-2848.php
sudouest.fr/2011/11/05/huit- … 1-3056.php

Voici un aperçu du stand que j’avais monté :
PICT0029-.jpg

J’ai même été réquisitionné pour aider les GI à libérer la ville ! :laughing: :laughing: :laughing: :
PICT0027.JPG

Mas 36, grenade à manche, et la moustache conquérante !!! Un grand moment…

B j S BL
pour abonder dans (aller dans le sens de SB) les tranfos de petites puissances: 1.5va à 200va ont des tensions a vide qui vont de35/100 a 1.5 /100 de la tension en charge, j’ai longtemps utilisé les transfos de Mr…Hexacom
c’est lui qui me l’avait communiqué. une alim 12 v régulée,0.8 a 1a, pas avec un transfo de moins de 5va
Gérard

Bonjour E. Cassagne,
Grenade à manche, alors il vous aurait fallu avoir un casque à pointe: « grenade à manche = Wehrmacht, ya wöhl. »

moi j’ai remplacé tous mes boîtiers 12V par une alim d’ordinateur …
les fiches 4 broches plates pour disque dur ou dvd fournissent largement
de quoi alimenter 10-15-20 ampères en 12V il y a juste a raccorder
le fil jaune et le fil noir pour avoir les 12 V …
le + est jaune donc le moins fil noir…sur les brocantes ils ne savent
pas quoi en faire …ceci est simplement une idée ,a vous de voir…

@+tvsf

J’avais remarqué que certains radioamateurs s’en servent de cette manière pour alimenter leurs engins. Je ne sais pas si c’est une bien bonne idée car la tension régulée est habituellement seulement celle de +5 V. Le reste suit comme il peut.

tout est question d’utilisation le +5v a une utilisation spéciale
moi je récupère les 12v pour remplacer les boîtiers qui ne suivent pas
pour une utilisation en continu…j’ai plusieurs tv et autres branchés
en continu , alors que les alimentations fournies ne tiennent pas dans le temps…
souvent l’alim des ordinateurs est changée pour une plus forte …
que faire des alims…qui deviennent inutiles dans d’autres cas ;on les réutilisent
comme on peut pas vrai …
je rebranche juste le câble d’alimentation avec sa fiche et cela repart
@+tvsf

Bonjour,
Avec une alimentation de PC AT, on peut modifier la partie 5V pour qu’elle sorte du 12V. L’avantage c’est que la sortie 5V peur sortir plus de courant que la sortie 12V, et elle est mieux régulée.

Hop, un petit lien qui explique la modification à faire :

http://radio.pagesperso-orange.fr/Alim/Alim.htm
Pour les alimentations qui ne tiennent pas dans le temps, il y a une chose que l’on voit souvent, ce sont les condensateurs chimiques au secondaire qui deviennent fuyards. On reconnait facilement la panne en observant le dessus des condensateurs : très souvent un chimique défectueux sera bombé.

Après il y a deux écoles. Soit l’alim est protégée, dans ce cas le secondaire est en surcharge et l’alim s’arrête (ou du moins ne démarre pas). Soit l’alim n’est pas protégée, et ça pète.

Par exemple, sur l’alim en photo le primaire n’a pas résisté à la surcharge au secondaire…

C’est d’ailleurs une panne fréquente sur les écrans LCD, quand le TV ne s’allume plus, il faut changer en premier les condensateurs du secondaire, et 9 fois sur 10 ça repart.
alim1.jpg
alim2.jpg

B jr
ces condos qui s’enfflent comme un grenouille, je l’ai souvant vu, sur les alim’s de plasma, de scopes, de TNT
et ordinateurs, c’est pas tellement pour un problême de fuite, vu le boulot qu’ils on a faire et aussi,leur petitesse
donc, ils chauffent, un peu seulement au début, et la mort se fait en q q instants a qq jours, le problême, au début de cette panne est que leur capa, au début du procèssus, diminue, un 1000mf peut descendre d’abord à 300
il ne peut plus remplir son rôle de réservoir, il chauffe encore plus, le phénomène va en accèlerant, puis c’est la
mort, je ne constate cela que sur les alim’s tres rapides, ou alors sur des condos a des rôles bien spécifiques
qui se souvient du condo de 150mf, sur le haut de l’alim TVC 8( vidéo bizare) il était lui aussi gonflé a sa base
(panne récurente)ce n’était pourtant qu’une alim a 20kz, maintenant, 50 à 100kz, ce qui permet de faire des transfos tout riquiqui
et les condos aussi. Nous sommes passés dans une société consumériste, ou sont les coupables, je ne prendrai pas le
risque de les pointer. :imp:
Gérard.
Grrrrr.

D’ou l’utilité de ne pas laisser en veille les tv, mon plasma, de 11 ans, n’est jamais tombé en panne, ni de cela,
ni d’ailleurs.

Concernant la veille, j’avoue avoir la flemme de couper le jus à chaque fois. Et pourtant, par précaution je coupe le disjoncteur du lave linge et des plaques électriques systématiquement.

Concernant la société de consommation on est en plein dedans. Encore un exemple avec une centrale vapeur qu’on m’a passé pour réparer. On la branche, ça disjoncte. C’est un défaut d’isolement de la résistance du fer à repasser. Dans la théorie, il suffirait de remplacer la semelle contenant la résistance, ou au pire le fer à repasser complet, car la chaudière est dans un état nickel. En pratique va falloir tout mettre à la benne, faute de pièces.

Ou encore un exemple avec une voiture citroën xsara de 2002, la ventilation reste bloquée à fond dans l’habitacle, même quand le bouton est mis sur le 0. La panne, toute simple : pour régler la vitesse du ventilateur il y a un montage simple avec quelques transistors dont deux transistors Darlington de puissance en //. Ce qu’il se passe, c’est que même si les deux transistors sont en parallèle, comme rien est parfait, y’en a un qui conduit plus que l’autre, et qui encaisse + de courant. Le souci c’est qu’ils sont sous dimensionné, et l’un d’eux finit par se mettre en court-circuit.

Quand ça arrive il y a 3 solutions :

  1. faire changer tout le bloc ventilateur + platine par citroën : 150€ environ la pièce + la main d’oeuvre.

  2. changer juste la platine avec les deux transistors, c’est sensiblement le même prix que pour le bloc complet.

  3. changer les deux transistors par des modèles plus puissants, juste le coût des deux transistors + un bon fer à souder.

Pour les deux premières solutions, la panne finit par revenir tôt ou tard car les transistors sont toujours trop faibles. Pour la 3ème, ça tient bien dans le temps.

Bref je me suis un peu égaré par rapport au sujet initial, mais franchement quand on voit ça, ça ne donne plus envie de racheter du neuf, mais de garder de l’ancien qui fonctionne même si c’est dépassé. Ca fait quand même réfléchir.

B soir
Je reprends brièvement la suite de Sebtx.
je parle de société « Consumérite » je vais quand même avant de me coucher, pointer un des acteurs: nous, vous, moi,
si ça vous fait rougir, je vous éxposerai ma petite idée, une approche, pas forcément « La » vérité.
Gérard. et bonne nuit.

Bonjour à Tous,

Mes modestes stratégies.

1)- Contre les pannes: Avoir en permanence un lot d’alim neuves à découpage en stock, de 10W à 150W, et de 0-12V à 12-24V. D’abord cela permet des essais par substitution ensuite cela évite de se retrouver le « bec fans l’eau » le samedi soir pour savourer un DVD - loi de Murphy bien connue.

  1. avoir toujours en stock des capas HT, hautes températures 105°C faible ESR de bonne facture, Nichicon et Panasonic pour changer les filtres immédiatement le redresseur secteur. Valeurs de 1 à 1000 microFarad de 60 à 500V.

  2. avoir un jeu de tournevis « bizarres » pour ouvrir les boîtiers encores vissés des blocs secteurs indépendants. Pour ceux scellés aux ultra-sons, j’utilise des cutters à moquettes ultra-affutés + des mini-tournevis pour travailler les côtés et coins au fur et à mesure qu’is cèdent.

  3. pour les ensembles complexes, j’utilise des réglettes à 10 voire 12 prises (Conrad, Sélectronic) avec interrupteur général + Néon indicateur pour couper le tout quand on en a pas besoin. On double ainsi la durée de vie de ces petites alims toutes non munies d’interrupteurs au lieu de les faire tourner pour rien 24/7/365.
    De plus c’est une sécurité incendie en cas d’absence/vacances.

  4. Tenir une base de données des dépannages. J’ouvre une fiche par appareil « important » avec date de mise en service, lieu d’achat, garantie longue durée ou non, etc. Toute réparation/substitution est notée et datée. Les infos telles que Wattages, V, A et polarité aussi. Cela permet aussi de tenir des statistiques de durée de vie.
    J’ai personnellement constaté des variations allant de 1-2 ans à … jamais de pannes!

Contre-attaque:
Quand c’est un appareil de marque avec alim intégrée qui tombe en panne peu de temps après la fin de la garantie, lettre AR automatique au PDG le la boîte en France ou au responsable Comm/Marketing du distributeur responsable l’accusant d’être complice de distribuer sciemment de la M***. Efficacité étonnante et réponse garantie. Il faut être créatif pour obtenir les noms mais c’est souvent très simple: presse, organigrammes sur site des entreprises, parfois quelques coups de fils, lecture des rapports annuels (organigrammes).
Par ex. j’en suis à ma 3e PlayStation 3 en échange standard car le lecteur BluRay dure en moyenne 2 ans.

Autre moyen efficace: le retour sur info critique sur le site de la marque/distributeur,etc. C’est souvent lu et suivi d’action.

Quand ils en auront marre de se faire reprocher que tout appareil durait autrefois 10-15 ans sans pannes et si suffisamment de gens étaient un peu plus actifs, cela « bougerait » peut être. Exiger bien sûr le remplacement à neuf ou le dépannage gratuit.

Ecrivez à votre politicien favori et notamment à Bruxelles/Strasbourg. Ils édictent les règlementations Européennes (cf les lampes à basses conso) et ont un véritable pouvoir.

Cordialement

JH