Baisse de tension pour économiser l'énergie

Ils auraient peut-être dû suivre les recommandations du Club de Rome! :thinking:

La France, a causse du grand nombre de réacteurs nucléaires à l’arrêt pour maintenance ou dysfonctionnement, ne produit pas assez d’électricité et est dans l’obligation d’en acheter à l’étranger. Donc le prix de l’électricité en France est tributaire en partie du prix de l’électricité acheté à des producteurs étrangers. De plus le prix de l’électricité d’origine nucléaire produit par EDF a été sous estimé, entre autre le prix du démantèlement des centrales a été sous évalué. Un grand nombre des réacteurs français sont en activités depuis environ 40 ans et devront être arrêtés pour vétusté dans 10 ans ou 20 ans au plus… et EDF n’a pas assez approvisionné pour ces démantèlements. Dans les années avenir le contribuable français devra mettre la main à la poche pour renflouer EDF et lui permettre de financer les travaux de démantèlement de plusieurs dizaines de réacteurs. Il y a des réalités techniques et technologiques que semblent ignorer un grand nombre de politique qui s’imagine qu’un réacteur nucléaire peut fonctionner éternellement.

2 « J'aime »

Les élus ne peuvent rien faire sans une volonté de la population.

La population générale tient beaucoup à son petit confort, et n’a pas envie de changer sa manière de vivre en demandant aux candidats de s’engager pour la planète. Moins d’impots, moins de taxes, plus d’aides et nous voterons pour vous.

Accuser les élus d’incapable, car ils n’ont pas de baguette magique pour résoudre tous les souhaits d’un claquement de doigts me semble un peu simple.

2 « J'aime »

Franchement, je serais à la tête de l’état, pourquoi je me ferais c…r à vouloir faire des réforme, comme la retraite ou autre? je ferais plutôt des trucs populaires comme distribuer à droite à gauche de l’argent public creusant une dette déjà conséquente. l’histoire me jugera? oui, mais d’ici là je ne serais plus là et en plus j’ai pas d’enfants, j’en aurais vraiment rien à battre :slight_smile:

1 « J'aime »

Tellement d’accord avec toi. il est tellement facile de se dédouaner. j’essaie tant que possible d’être cohérent. je vois dans mes amis ou famille des gens qui se plaignent de la désindustrialisation de la France mais qui sont hyper consommateurs d’amazon et autres, qui défendaient les salariés d’air france mais qui voyagent tout le temps en low cost, je pourrais en citer plein, de ces incohérences, et ce sont des gens proches. bref, c’est pas ma faute, c’est le système, les politiques

2 « J'aime »

J’ai un copain qui travaillait dans le nucléaire. souvent il y avait qq jours d’entrainement pour faire une opération de qq minutes en milieu radioactif, le temps de prendre la dose maximale autorisée. il se déplaçait dans toute la france en étant grassement indemnisé. jusqu’au jour ou ça santé à commencé à en pâtir. il a dû changer de métier. encore une fois, je ne dis pas qu’il faut stopper le nucléaire, mais j’aimerais que l’on oublie pas que c’est un domaine particulier et que ça a un cout (très sous estimé sans doute). d’ailleurs, le prix « pas cher » inclut il la contribution au régime de retraite qu’on a sur la facture? pas sùr

Etait-ce bien le moment pour nos amis et voisins Belges de se tirer cette balle de gros calibre dans le pied ?
Chez eux aussi, va falloir réextraire de nouveau le bon vieux charbon, à la belle fumée noire et grasse qui encrasse tout y compris les poumons, et qu’on croyait (à tort) à jamais enterré. C’est un retour au XIXe siècle.

La Belgique

Cette centrale vielle de 40 ans est en fin de vie.
Entre les arguments du café du commerce avec les « Y’a ka », et l’état réel de ces réacteurs vieillissants, il y a peut-être des grosses différences.
Il faut peut-être accepter de considerer que les experts Belges du nucléaire et de l’énergie sont compétents et savent ce qu’ils font.

Vu le nombre de centrales à démanteler, il est largement temps de commencer à le faire, pour apprendre et développer l’ensemble des savoirs et techniques qui sont nécessaires.
Ce qui n’empéche pas de mettre en route de nouvelles centrales.

Le démantèlement de la centrale de Brennilis n’est toujours pas terminé, pourtant cette toute petite centrale (70 MW) a été arrêtée en 1985.

En 1990 le démantèlement devait couter 42 millions d’euros pour une durée de 20 ans, (il aurait du être completement terminé en 2020.
En 2022 le démantèlement du dur (zones fortement radioactives) n’est même pas commencé, le cout total est maintenant estimé à 850 millions d’euros, pour un chantier qui va durer au moins jusqu’en 2024.

Les experts, oui! Les politiciens ??? C’est une mauvaise blague belge.

Pour (essayer de) comprendre, il faut rembobiner le film (belge). La décision de sortir du nucléaire a été prise par le gouvernement (de l’époque) en 2003. Doel 3 est le 1er de la série. Il y a des politiciens qui viennent de s’en rendre compte et qui voudraient le relancer. Mais comme l’a dit le le patron de cette centrale, l’arrêt d’un réacteur se prépare des années à l’avance et ne se fait pas en poussant simplement sur un bouton!

Qu’ont-ils fait pendant 20 ans, à part se chamailler!? Évidemment, à leur décharge il faut dire que ceux de maintenant ne sont pas ceux qui ont voté la loi de sortie et qu’il y en a eu beaucoup d’autres depuis! :roll_eyes:

1 « J'aime »

Je suis tout à fait d’accord avec ON5, je fais entièrement confiance aux techniciens du nucléaires, qu’ils soient Belges ou Français, ou Allemands.

Mais là, en l’occurrence, comme en Allemagne, comme Fessenheim en France, il s’agit de décisions purement politiques, prises sous la pression des Verts dont le leitmotiv est « tout sauf le nucléaire ».

1 « J'aime »

Idem pour un éventuel redémarrage! De toute façon, pour Engie, c’est niet! Z’aurais dû y penser beaucoup plus tôt.

Sachant que l’arrêt a été prévu depuis plusieurs années, en connaissant la date d’arret, tout a été optimisé pour la maintenance, le maintien à niveau, les stocks de maintenance.
Si l’on voulait stopper ce process d’arret/démantèlement, il faudra du temps et pas mal d’opérations techniques, pour être capable de prolonger la vie de cette centrale avant une remise en route.