Condensateur de liaison de 1933 état neuf

Bonjour,
Que 2024 nous soit à tous favorable.
Joli radio.




3 « J'aime »

et en fuites sous 250V il dit quoi ?
par ce que le juge de paix en liaison c’est ça , le reste est accessoire s’il y a 100 ou 1000 ohms en serie ça fonctionne pareil

6 « J'aime »

Il ne dit rien, car de tels « instruments de mesure » ne parlent pas de ces choses-là, des temps révolus. Ça fait vieux jeu. :slightly_smiling_face:

1 « J'aime »

Avec sa forme et la marque il est totalement improbable que ce condensateur soit de fabrication (1933), , ce serait un (Safco) moulé des années 1960 , ils étaient de très bonnes qualités, et tension d’essais 2250V…??

ESR bon ?
image
Je n’arrive pas à lire la valeur de ce fameux bon ESR !
Y arrivez-vous, vous autres ?
Ou bien, dois-je me poser des questions quant à ma vision de près ?

Il ne faut pas oublier , comme précisé par ailleurs , que pour un condensateur de liaison , l’ESR n’a strictement aucune importance , tous les gens un peu branchés « technique » le savent :joy:
Par contre le facteur de dissipation qui doit etre mesuré à moins de 5V sur ce genre d’appareil , me laisse un gros doute

5 « J'aime »

Hé Hé j en étais sur ,vous avez raison Messieurs les grand théoriciens ,j aurais du rajouter moi qui fait pas mal de pratique « la lecture .
sur ce petit esr ma surpris en principe en contrôlant ces vieux condos goudrons etc… la lecture fait peur »
J ai bien regarder les soudures de ce condo pattes longues bien fixé etc… me semblé souder d origine mais bon il pu être mis 20…25 ans après.TE 2250v.!

Oublie , oui j aurais du mesuré sous 250v par curiosité,dommage ,mais je change d office par un neuf c est plus rapide.ce condo et jeté…

c’est dommage tu peux pas le recuperer au fond de la poubelle de l’atelier,
j’aurais bien aimé connaitre les fuite d’un des premiers plastique sans doute au bout de 50 a 60 ans

Et oui moi aussi s il faut il été bon?
Conchita à vidé la poubelle.

Jackoe,c es un nouveau testeur ESR Chinois ,vert c est bon rouge c est mauvais ,orange faut pas prendre le risque.
7f115d34fd083a8ddf0e945911e1082a36df8946

Une façon très élégante de résoudre le problème de la précision. :hushed:

2 « J'aime »

Parmi les anciens dont je fais parti nous pouvons excuser tous ceux nombreux qui n’ont pas connu et travaillé dans une autre époque et ce servant de « beau » matériel chinois pour déceler les composants défectueux et inutiles pour ma génération, en conservant en état nos vieux appareils de mesures, moins sophistiqués mais aussi précis .?

1 « J'aime »

Pour. Ce genre de test, un contrôleur universel tout bete suffit , le mesure de l’ESR qui fait tant parler les foules ne sert à rien :rofl:

1 « J'aime »

c’est quand même un peu éxagérer… ça ne TE sert peut être à rien.
en circuit quand le testeur le permet, ça permet de lever bien des doutes.

dans mon cas encore recemment, pas dans une radio, mais un moniteur, mesure en circuit d’un 1000µ 16V > 1 Ohm. c’est bien trop pour une telle valeur… je dessoude, bilan, il avait laché de son electrolyte.
et idem dans ce même appareil, pour tout un tas de 4,7 et 10µ miniature, esr en roue libre et capacité en berne.
pas mal avaient fuit, et mettaient une belle pagaille. perso, je trouve au contraire que c’est un tres bon indicateur et permet de gagner bien du temps.

Si on sait ce qu’est un condensateur de liaison dans nos vieilles radios habituellement placés entre deux points a haute impédance , on peut aisément affirmer que le fameux ESR n’a aucune importance , si c’est pour parler d’alims à découpage et autres montages plus modernes ça sort du cadre de « retroforum »

1 « J'aime »

ou tout au moins de ce depannage radio

Avec beaucoup de mots et de techniques inutiles

1 « J'aime »

Je dirais plutôt le contraire: Cela permet de trouver certains condensateurs douteux, sans avoir à les dessouder. Mais un vrai test doit alors lui faire suite.

Cela permet de gagner un peu de temps, si on comprends que ce n’est qu’un outil et non pas un appareil de mesure, bien que son nom le suggère. Il convient aussi de se rappeler, que ce test n’est pas infaillible.

je vais pas tatilloner, mais c’est bien de la mesure.
un simple capacimètre donne la capacité, c’est déjà une mesure, ou alors je comprend rien :slight_smile:
mesurer l’esr, bha c’est une mesure aussi.

l’esr tout seul n’est pas infaillible je suis d’accord, puisque ça peut tres bien cacher un court-circuit.
mais couplé à la capacité, pour les capa alu et tantale (et je dirai uniquement celle là), pour l’instant ça ne m’a toujours pas menti. donc je dis bien dans mon cas, et ce pourquoi je m’en sert m’a toujours permis de trouvé les coupables à 100%.
et je parle du peak atlas 70, il detecte aussi les fuites (hors circuit) et évidemment les court-circuit.
donc en ce qui me concerne, c’est pas un gain d’un peu de temps, c’en est un tres gros :slight_smile:

je me suis un peu emballé dans ma première réponse, j’avais pas tout bien lu, j’en suis désolé :smiley:

C’est aussi ce que j’avais d’abord pensé. Mais cela m’a quand-même paru étrange, vu le contexte. J’ai alors cherché le brevet correspondant et c’est alors que j’ai mieux compris. Non, ce n’est pas vraiment une mesure. En outre, le texte est inhabituel pour un brevet. Il n’aurait pas été étonnant que l’examinateur du brevet refuse un tel texte.

À mon avis, si on sait ce que l’on fait, un tel appareil peut aider. Mais il ne remplacera pas un pont de mesure qui mérite son nom.