Electrophone Mélodyne - restauration

Un vieil électrophone acheté sur une brocante, est en train de reprendre vie. Pas d’identification possible de l’appareil, malgré des recherches sur les sites spécialisés. Toutefois, il semble que ce soit un Mélodyne 361 de chez Pathé-Marconi.

Tout fonctionne après nettoyage, re-graissage. Il subsiste une vibration du moteur, que je soupçonne d’origine mécanique, et un petit ronflement des HP qui monte avec le volume potentiomètre.

Quelqu’un connait cet appareil ? et disposerait de la documentation ? Je souhaite changer les condensateurs, mais certaines valeurs sont illisibles, d’où le besoin de documentation.

1 « J'aime »

sauf ici apparemment :innocent:
tout est la

1 « J'aime »

hello,
voilà le schéma qui est dans la doc:

prévoir le remplacement des deux condensateurs de 50µF sur la partie alimentation.
montage amplificateur avec polar par le négatif mais il me semble que le dessin du redresseur est…bizarre!

Il y a bien un pâté dans le dessin du pont redresseur (au sélénium ?) : il court-circuite le secondaire… :roll_eyes:

oui, il me semble bien!
et vérifier la haute tension sur l’anode de la EL84 : si trop basse changer le redresseur car ces « bestiaux » sont pas très fiables!

oui cela devrait etre ça
mais du boulot pour corriger


on va se contenter d’une remarque dans la fiche

image

D’abord merci à vos réponses. et merci au schéma corrigé
Je me dis « mais comment je suis passé à coté des documents disponibles ». En fait, j’ai cherché avec les mauvais mots clefs : Melodyne, Pathé Marconi, alors qu’il fallait marquer La voix de son Maitre et 361. Comme quoi, une recherche fructueuse tient à peu de choses.
Tous les condensateurs semblent intacts, je vais vérifier chacun d’entre eux avec un capacimètre, avant de les remplacer.

pour ta peine tu nous fera qq belles photos pour remplacer la pub de la fiche et des photos du chassis dessus dessous pour le depannage :wink: :blush:

Après controle des 8 condensateurs, ils ont bien vieilli mais il y a quelques soucis :
C1 = 20 nF, mesuré 8 nF → acceptable ?
C2 = 1000 pF, mesuré 460 pF → acceptable ?
C3=C4=C5= 50 µF, mesurés entre 48 et 52 µF → c’est parfait
C6 = 20 nF (papier 1500V), mesuré 2 nF → à remplacer car en plus je l’ai cassé. Mais je n’ai trouvé que 10 nF (film Kemet 660V), est-ce compatible ?
C7=C8= 10 nF, mesuré à 13 nF → parfait

Quant à la doc, la fabrication de Mélodyne 361 date de 1961-1962, avec quelques autres informations dispo sur radiomuseum.org (Pathé + mélodyne).
Voici quelques photos en plus de la première en début de sujet :




Personnellement, je ne laisserais pas les pétards !
image
Contrôlés bon au capacimètre ne présage rien en fonctionnement…

4 « J'aime »

Bonjour,

même avis pour ces 2 gros pétards rouges « micro » , le test au multimètre ou capacimètre peux fort bien dire qu’ils sont bons, et la remise en fonctionnement réel peut réserver de mauvaises surprises (se terminant généralement par l’explosion de ces condos)
En effet, le multimètre ou capacimètre n’injecte que quelques volts (ce qui ne risque rien, mais ce qui est très loin des conditions réelles ) au lieu de plusieurs centaines de volts (tension sous laquelle une défaillance peut se produire quelques temps après la M.S.T )

1 « J'aime »

C3 ne fait pas du tout 50µF :


mais plutôt 50nF !

ok pour la remarque sur C3=50nF, c’est en reportant mes mesures que j’ai écrit l’erreur.
Pour les 2 « pétards » C4-C5, ils ont passé le test de mise sous tension et de bon fonctionnement pendant 1 heure. Vu le faible prix de remplacement, je vais en racheter.

Pour C1=C6=20nF (papier 1500V), j’ai trouvé soit des condensateurs (d’antiparasitage) polypropylène classe X2. Tension nominale: 275 Vac ; soit 2x10 nF (film Kemet 660V) Est-ce compatible ?
Concernant la tension de l’anode de EL84, quelle valeur minima dois-je avoir ?

Va 230V

pour les capas de liaison C1 et C3 cela peut etre des ceramiques
pour les capas de filtre et correction tonalite C2 , C6 preferer des films plastique ( n’importe quel type)

Je suppose que tu as vérifié les HT à l’oscilloscope et qu’aucun bourdonnement ne se faisait entendre dans les HP… :thinking:

Dans les caractéristiques principales, il est indiqué 'équipé d’un cellule stéréophonique" . Je pensais que c’était une monophonique en série et qu’il fallait la remplacer dans le cas de l’achat de l’ampli et du HP optionnels pour avoir la stéréo. La cellule est peut être stéréo en série et c’est uniquement la pointe de lecture qui est mono. J’ai une version plus ressente (1965) de cet électrophone; le redresseur sélénium a disparu au profit d’une plus fiable et traditionnelle lampe EZ80.

L’intérieur de cet électrophone est très propre et parfaitement conservé.

Bonne continuation.

Patrick.

souvent la cellule etait stereo et une prise permettais de connecte a la cellule un ampli externe
image

a cette epoque la il n’y avait pas de saphir a profil specifique pour les disque stereo , saphir mono ou stéréo c’etait le meme

Un défaut pour changer les vitesses , dans la commande les passes fils ont séchés et souvent diusparu , ceux venduS de diffrentes grandeur , chinois ne correspondent pas et siont de mauvaise qulité et aux normes US ?
J’en ai trouuvé mais vendu à l’unité

tu a en a peu pres partout
chez RS