La voiture électrique

Question batterie pour moteur électrique, Gaston Lagaffe était en avance sur son temps (comme tpoujours)!

Pile Lagaffe 2

1 « J'aime »

Le lien fonctionne mal pour cet article.

On parle de celui-ci ?

Jancovici au Sénat Mars 2012

Il fonctionne bien pourtant …

Le vieux Tryphon

Entre la production à la sortie de l’alternateur et ce qui arrive chez l’aboné, ce qui est facturé, l’on en perd à peu près la moitié en route avec toutes les pertes.

De Marseille ??

3 « J'aime »

Et, quand on le retourne à l’envoyeur, ce doit être la même chose, alors…!

2 « J'aime »

Guy,
Pourquoi veux tu renvoyer de l’énergie à l’envoyeur (l’alternateur de la centrale)?
Ce que tu injecte sur le réseau va repartir vers les utilisateurs qui sont plutôt locaux.

Guy

J’entendais par-là, bien sûr, le réseau, mais, il faut bien se dire, qu’à la vitesse où se déplace le courant électrique, les utilisateurs locaux, ça me fait un peu rigoler !! A moins, bien entendu, qu’ils soient extrêmement rapides à brancher leur fiche dans la prise !

vu la faible vitesse de déplacement des électrons dans un conducteur
http://res-nlp.univ-lemans.fr/NLP_C_M14_G01/co/Contenu_A4.html
tes électrons restent quasiment sur place en alternatif
tu peux en peindre un en vert jamais ton voisin ne le verra arriver à sa prise de courant

1 « J'aime »

Bonjour,
Ne pas confondre « vitesse de déplacement des électrons » et « vitesse d’établissement du circuit électrique » = 200 000 km/s !

Bien cordialement. Jean-Marc

Aucun rapport avec la vitesse de l’electron ou de celle du courant.
Pour injecter de la puissance sur un reseau interconnecté, il faut s’appuyer dessus (comme si l’on voulait pousser un train)
Mise au même niveau de tension, mise en phase, couplage, puis un peu d’avance de phase pour pousser dans le réseau.
Les récepteurs les plus proches absorbent la puissance à cause des chutes de tension en ligne.

1 « J'aime »

Bref, sans tourner autour du pot, tout le monde, a bien compris le sens de ma réponse.

Il n’ y a pas que la voiture !!!

Mais pour de petits bateaux captifs pour faire un tour en silence sur le Loir , ça se conçoit aisément ! :smile:

On a la même chose sur le Bassin de la Villette et le Canal de l’Ourcq à Paris, un service baptisé « Marin d’eau douce ». :wink:

Bien sûr, ça se conçoit , d’autant plus facilement, que les tonnages, sont raisonnables, les déplacement courts, les recharges faciles, aux arrêts, ce principe, est aussi valable, pour les bus (ça se fait déjà), pour les livraisons, en ville, pour les artisans, en gros, pour tous déplacements en zone de forte densité de population, mais , pour de longues distances, les moyens et les coûts, (pour le moment) rendent le procédé difficile a réaliser. Il faut être patient, et ne pas chercher a casser l’ancien, avant d’avoir réalisé le nouveau . C’est malheureusement, ce qui est en train de se jouer . Jeu dangereux !!

2 « J'aime »

Même les anciens postes de radio fonctionnent à l’ électricité !

https://www.leboncoin.fr/collection/2226925283.htm

Poste de radio vintage DUCRETET THOMSON L646 fonctionne à l’électricité. Il a été testé, il fonctionne. :rofl:

M’enfin, les nouveaux appareils ne fonctionnent pas à l’électricité puisqu’ils fonctionnent sur batterie ! :wink:

Sono Sion : le monospace électrique et solaire arrive en 2023

Sono Motors semble enfin toucher au but. La firme allemande a dévoilé la version de série de son monospace électrique à énergie solaire Sono Sion et se dit prête à entamer la production à partir du second semestre 2023. C’est l’aboutissement d’une aventure qui a débuté en 2016 et conduit à la fabrication de pas moins de 37 prototypes.
La carrosserie du Sono Sion est recouverte de 456 demi-cellules photovoltaïques qui sont intégrées aux capot, toit et portières. Ce dispositif est censé fournir jusqu’à 112 km d’autonomie par semaine, selon les conditions d’ensoleillement. Le constructeur affirme qu’il sera possible d’effectuer des trajets courts en totale autonomie énergétique, la recharge solaire s’effectuant lorsque le véhicule est à l’arrêt. Pour les distances plus importantes, la voiture électrique est munie d’une batterie 54 kWh qui assure jusqu’à 305 km d’autonomie. Elle supporte une recharge 75 kW en courant continu et 11 kW en courant alternatif. Sono Motors a également prévu une recharge bidirectionnelle afin de pouvoir alimenter « des appareils électroniques, la maison ou d’autres voitures électriques avec une puissance allant jusqu’à 11 kW ». La vitesse maximale est fixée à 140 km/h.

comme tous les parkings seront a terme recouverts de panneaux solaire les places de parging au soleil seront de plus en plus rares
et chez moi il faudra que je coupe les arbres ce qui n’est pas en accord avec les consignes de re végétalisation actuelles
ne ferait - on pas un peu n’importe quoi ? :crazy_face: :upside_down_face: :thinking:

2 « J'aime »

Je vois que tu es un grand optimiste. :laughing:
Il y a quand même pas mal de véhicules qui couchent dehors et qui ne sont pas toujours à l’ombre.
Voir les difficultés de trouver une place de parking à l’ombre en été !
Ne pas oublier que le véhicule se recharge aussi sur une borne de recharge ou une prise de courant, la recharge solaire ne sera qu’accessoire pour ceux qui font plus de 100 km par semaine.
Mais pour ceux qui n’en font pas plus (ceux qui n’utilisent pas leur voiture pour aller au boulot), ils pourront se passer d’une recharge sur secteur.
L’autonomie de la batterie est un peu juste (300 km annoncés) mais je suppose que cela augmentera avec le temps (comme pour la Zoe par exemple qui a doublé sa capacité de batterie depuis les premiers modèles).