Premier transfo FI....

Toujours la galère ce dépannage « Elegance 12 » pour l’amateur que je suis ! Merci à tous pour vos précieux conseils. Le poste étant muet, j’ai remonté la chaine à l’envers en commençant par la BF, et je suis arrivé au 1er transfo FI. Injectant du 455 kHz au secondaire, côté grille 6BA6, le signal passe. J’en conclue que le signal modulé est bien détecté par la 6AV6 et la BF amplifié jusqu’au HP. Par contre, après avoir débranché la HT et la plaque de la ECH81 au primaire, j’ai injecté le signal et là cela ne passe pas ! J’ai contrôlé les deux enroulements à l’ohmètre. En effet, une fois sur un Schneider Romance FM, ( et je crois que c’est leur spécialité… ), l’enroulement d’un transfo FI s’était mis en courtcircuit ce qui n’est pas évident à diagnostiquer, il vaut mieux une coupure ! Mais, là j’ai bien vérifié au numérique, et chaque enroulement fait 5,8 oHms. J’ai déposé le transfo, vérifié l’intérieur, et rien ne semble anormal à part si le condensateur placé en parallèle sur l’enroulement serait desserti !

Mon idée, sachant que je possède d’autres FI, malheureusement trop volumineux pour ce récepteur serait de réaliser l’expérience suivante: Injecter au primaire du 455 kHz, et vérifier à l’oscillo la réception au secondaire, selon l’accord; cela me rappelle mon CAP d’électronicien d’équipement, le circuit oscillant, ou bouchon…

Qu’en pensez vous ? Si ce transfo est HS, je lance un appel pour en trouver un, forme cylindrique, réglage par dessus et dessous, fixé par deux pattes tordues à la pince, diamètre : 20 mm, carcasse alu, ref: DA21, inscriptions rouges. Merci.

pour l’amateur que je suis

Je vous félicite tout d’abord, d’en être venu jusque là. Vous avez travaillé systématiquement et vous avez bien encerclé le problème.

Vous avez aussi mesuré la résistance de l’enroulement et cela est une bonne chose. Il serait utile de mesurer encore l’inductance et le Q et puis la capacité du condensateur d’accord de ce primaire. Pour le premier transformateur FI, le primaire est généralement le même que le secondaire. Cela donne la possibilité de comparer les deux. Comme la mesure d’un condensateur est souvent plus simple, je commencerais par là. Si le condensateur n’est pas défectueux, il pourrait encore d’agir d’un court-circuit entre spires au primaire.

Bonne continuation !

Bonsoir Philippe,

Moi j’utilise un signal tracer, cet appareil simple et pratique me permet de suivre le signal du bloc accord (avec sonde HF, même poste hors tension, donc de vérifier le bon fonctionnement des bobines, en recevant les stations les plus fortes, puisqu’il n’y a pas d’oscillateur donc pas de sélectivité) et de suivre le signal d’étage en étage.

Si vous ne possédez pas cet appareil qui est en fait un simple amplificateur BF, qu’on peut trouver dans n’importe quel électrophone, et d’y adjoindre une sonde HF( condo 6,8n/400v pour bloquer les tensions + diode au germanium quelconque) voir schéma (probe) a enlever quand on passe en BF

Cordialement Gino
Z80 schematic g.gif

Bonjour,

J’ai des transfo MF qui font Dans les 6 ohms par enroulement. Si le fil est divisé et de bonne qualité, ce sont des valeur normale.

A mon avis le transfo MF n’a pas de problème.

Cordialement

Frederic ABIGNOLI

Bjr.

Bonne démarche, mais comment avez-vous injecté le signal sur le primaire ?

Si vous avez laissé la masse du géné sur la masse du poste et la probe sur le pt chaud, il est normal que cela ne « passe pas » (pas de retour sur le pt froid car vous avez débranché la ht dites-vous). Par expérience, un primaire en cc se manifeste par une coloration ± marron sur la bobine, c’est assez rare et généralement la cause est ailleurs (cc avec la masse côté plaque mélangeuse).

Sinon, il se peut que le secondaire aussi soit en défaut, en injectant sur la grille ampli mf, vous l’entendrez qd même…

Vérifier que les cosses du transfo ne soient pas en cc avec le boîtier de celui-ci (soudures).

Personnellement, j’ai toujours pu réparer un transfo FI, même les « petits » Philips (dur dur !). Courage.

Je teste mes transfos FI avec un générateur et un scope comme Philppe pense le faire, sauf qu’il faut un générateur qui donne une forte tension de sortie, et la sonde du scope par 10 pour minimiser le désaccord introduit par cette sonde.

On peut voir parfaitement l’accord des deux circuits.

J’ai fabriqué un petit générateur à transistor spécialisé pour celà, entre 430Khz et 490Khz , et 3 volts de sortie, modulé en BF ou pas.

Sur des postes à lampes, il est même possible de faire le test , hors tension bien sur.

photos à suivre ce soir.

Enfin la galère se termine. En essayant deux transfos FI le défectueux et un autre en bon état j’ai pu constater:

En injectant de la HF modulée AM au primaire, puis au secondaire à l’oscillo, sans sonde atténuatrice, en direct, j’ai pu vérifié sur le transfo FI 1 défecteueux que le primaire résonnait vers 350 kHz ! Même en désaccordant les noyaux des bobines, impossible de rattraper…

L’autre transfo, correct, trop gros ne passait pas « mécaniquement »;

Oh ! Miracle, j’ai trouvé dans la récup un transfo FI 2 qui semblait être câlé sur 460 kHz environ. Enfin posé après reprise des réglages au maxi des noyaux, cela fonctionne quand même !.

Merci donc à vous tous chers collègues « radiofilistes » pour votre soutien, aide, et conseils. Quelle joie d’entendre ce Sonora presque âgé de 50 ans refonctionner en PO / GO / OC…

Ne jetez pas votre transfo défectueux ! :wink:

Vraisemblablement, c’est le condensateur d’accord au mica ou styroflex qui a changé de valeur et qui est à remplacer…

NB : si vous branchez votre oscillo sans la sonde atténuatrice, vous rajoutez à la capa d’accord une capacité parasite de 40 à 100pF qui désaccorde complètement le transfo.

Avec la sonde, vous ne rajoutez « que » 10pF environ, ce qui minimise cet effet.

voir l’appareil, ci dessous, en espérant que les photos passent…
DSCN0595.JPG

l’intérieur
DSCN0596.JPG

Ce serait sympa si P-Y nous donnait en plus le schéma de son géné.

D’avance merci.

Serge.

Très belle réalisation, cette « hétérodyne MF » !

Il ne lui manque que le 10,7 MHz pour la FM et il serait complet.

Bel outil quand même.

Sinon, je suis d’accord avec notre ami, la capa d’accord du primaire doit être hs. Si la bobine était en cc, il résonnerai plus haut.

Ce serait intéressant de remettre en état le transfo d’origine, maintenant que vous êtes sûr de la panne.

Voilà une affaire rondement menée…

bonjour

les cc dans les transfo mf sont plutôt rares, je pense aussi à la capas, voir dans certain transfos 1 résistance pour l’amortissement du transfo qui aurait changé de valeur.

question : avait vous un selfmètre pour faire la comparaison entre bobinages?

bonne bidouille :wink:

Merci encore à tous; le récepteur fonctionne, mais je voudrai avoir des infos sur le coefficient de surtension « Q », le « Q-mètre », que cela signifie ? normalement, Q = L x ohméga / R que cela représente t il ? je pense que cela correspond au circuit dit « bouchon » RLC parallèle ?

bonsoir

allez jeter un coup d’oeil la dessus

perso.orange.fr/f6crp/elec/index.htm

je voudrai avoir des infos sur le coefficient de surtension « Q », le « Q-mètre », que cela signifie ? normalement, Q = L x ohméga / R que cela représente t il ? je pense que cela correspond au circuit dit « bouchon » RLC parallèle ?

Le Q s’applique aux réactances, donc aux capacités et aux inductances. Il ne s’applique qu’indirectement aux circuits LC. Il faut reconnaître, qu’on n’utilise pas si souvent le Q en parlant de capacités. Les raisons n’en sont évidentes.

Le Q est simplement le quotient de la réactance par la résistance, donc en série. Le Q-mètre sert à mesurer le Q, surtout dans le cas de réactances élevées, comme un transformateur FI, par exemple. Son principe est tout simple, mais il est difficile à construire. Un générateur de très faible résistance interne attaque un circuit série L et C, cette dernière étant à la masse. Un voltmètre à forte résistance interne mesure la tension sur C. Le C est un CV interne au Q-mètre, auquel on peut en adjoindre un autre. Le Q se lit sur le galvanomètre du voltmètre. Voilà en gros. Le Q-mètre est un engin très flexible pour les impédances élevées. Il est un peu difficile à manier, si on désire bien s’en servir.

Des détails encore sur wikipedia: en.wikipedia.org/wiki/Inductor