Je viens de retro-forum. Comment me connecter ? | Nouveau forum : Mode d'emploi complet | SOS : assistance-migration@retrotechnique.org

récepteur panoramique fm

bonsoir

j’entreprends l’étude et la réalisation d’un récepteur FM

panoramique.

pour ceux qui connaissent ce type d’appareil, je pose

la question suivante :

l’entrée de la partie panoramique du récepteur sera

connectée a la sortie 10,7 mhz de le tête vhf ( 1°mf)

quelle fréquence de mf dois-je employer sur le récepteur

panoramique, c’est à dire la sortie du 2°changeur ?

ce 2° changeur sera modulé par un générateur de rampe

qui servira aussi au balayage des plaque X du crt.

si vous avez des schémas je suis preneur

cordialement et avec mes plus grands remerciements

jean-luc

Je ne pense pas que le récepteur panoramique soit attaqué par le 10.7MHz : le signal à cet endroit dépend de la fréquence d’accord de la tête VHF. Pourquoi ne pas faire balayerdirectement la bande FM avec une tension d’accord et d’oscillateur en dent de scie (qui servira aussi à l’oscillo). Cela suppose une tête accordée par varicap mais de toute façon il faudra bien en mettre une ou deux quelque part.

Une autre solution est de prévoir une tête VHF spécifique sans circuit d’accord, avec un filtre passe-bas à la place, une fréquence d’oscillateur fixe et de balayer la bande ainsi transposée avec un 2e changement de fréquence.

O. D.

suggestion intéressante

auriez-vous un synoptique ?

par avance merci

jean-luc

nb : une précision , je veux le faire à tubes

Je ne pense pas qu’une tête VHF sans circuit d’accord soit une bonne solution. Il y a deux raisons.

  1. Sans même retrouver les formules de calcul de bruit, il faut savoir que celui-ci est proportionnel à la bande passante. Conséquence: en ne mettant pas de présélection, vos signaux vont être noyés dans le bruit sur l’écran.

  2. Il y a maintenant (puisque la technologie le permet notamment en DSP) un retour aux récepteurs à bande la plus étroite possible dès l’antenne pour des raisons d’intermodulation, et même sans changement de fréquence. En gros voici le raisonnement: lorsque l’étage d’entrée est à large bande, il suffit qu’un émetteur puissant soit présent, même décalé en fréquence, pour générer des produits entre les porteuses, les battements avec l’oscillateur local, plus leurs multiples harmoniques. En récepteurs de trafic modernes on remet des présélections ultra étroites dès l’antenne. Conséquence: vous allez générer dans vos circuits une multitude de fréquences parasites qui n’existent pas à l’entrée de l’antenne.

Je pense plutôt qu’il faut des circuits d’entrée à faible bande passante (pourquoi pas les piloter avec une diode varicap). et bien sûr balayer la bande en variant la fréquence de l’oscillateur local en synchronisme avec la base de temps de l’oscilloscope.

Jacques.

Quelques remarques sur le message de Jacques :

1 - Du point de vue pratique, il est clair que le plus simple est de prendre un tuner FM à varicap et de faire varier la tension des diodes en synchronisme avec le balayage de l’oscillo. C’était ma première suggestion et c’est probablement ce qui donnera les meilleurs résultats.

2 - pour la deuxième solution, je me suis inspiré de ce qui ce fait sur certains analyseurs de spectre (un récepteur panoramique est très proche d’un analyseur de spectre, avec une bande plus limitée et une précision moins critique). Les 2 inconvénients que vous citez sont évités de la manière suivante :

a) pour le bruit c’est la bande passante de l’ampli FI qui intervient. A priori on devrait avoir la même que sur un récepteur FM donc il n’y a pas de raison que l’amplitude du bruit soit supérieure à ce que l’on constate en écoutant la FM.

b) pour l’intermodulation, elle est due essentiellement aux non-linéarités des circuits d’entrée. Une bonne solution, dans ce cas, est de ne pas avoir d’ampli HF et de faire le changement de fréquence avec un mélangeur passif à diodes. Ce n’est pas parfait mais cela tolère des niveaux assez élevés avant l’intermodulation. Tout dépend de la dynamique que l’on vise ; ici pour la radiodiffusion FM on ne cherche pas les signaux très faibles qui sont de toute façon inexploitables en réception. En fait on est assez loin des performances d’un récepteur de trafic actuel.

Pour répondre à la demande de Jean-Luc :

la première partie du panoramique pourrait être constituée d’une tête FM à diodes varicap modifiée pour remplacer la tension d’accord des diodes par une tension extérieure en forme de dents de scie de manière à faire varier la fréquence reçue d’un bout à l’autre de la gamme visée. Cette même tension sert à synchroniser le balayage horizontal de l’oscillo.

Ensuite 2 possibilités une simple et l’autre pas :

  • utliser l’ampli FI du tuner (sauf l’étage limiteur s’il y en a un) et redresser le signal pour avoir son amplitude (filtrage avec constante de temps convenable). La tension « détectée » est envoyée à l’ampli vertical de l’oscillo. Inconvénient : échelle linéaire d’amplitude

  • récupérer la FI après le 1er transfo FI et l’envoyer dans un ampli logarithmique (mais là je ne sais pas où cela se trouve :question: ). Détecter comme l’autre solution. Inconvénient : trouver un ampli log.

Il faut noter qu’il existe des circuits intégrés qui peuvent pratiquement faire tout cela (mais il n’y a pas de tubes dedans :blush: ) ce sont des circuits pour récepteurs FM à simple ou double changements de fréquence qui ont une sortie « niveau » du signal en échelle log (cf MC3362 de Motorola ou NE605).

73 à tous

Olivier

F5TED

Il faudra que la sélectivité de la FI soit très étroite et d’autre part le bruit qui est introduit dans cet espace spectral au niveau VHF ne pourra par être retirée. Un récepteur FM sans sélectivité en VHF aurait un bruit trop important. Donc il FAUT une bande passante étroite en VHF aussi. Tout dépend du niveau de bruit acceptable. Je me demande d’ailleurs quelle est l’utilité d’un récepteur panoramique sur toute la bande FM (si ce n’est pour le plaisir de l’avoir fait) puisque les canaux sont définis en fréquence et que les antennes de réception sont habituellement directionnelles à gain ?

Pour l’intermodulation, les diodes ne feront pas beaucoup mieux qu’un changement de fréquence. La bonne solution est donc une réception directe DSP sans changement de fréquence. Cela existe en CI jusqu’à ces fréquences (voir Motorola et Analog Devices).

Enfin un analyseur de spectre n’est pas utilisé pour visualiser les signaux captés par une antenne (justemment à cause du bruit) mais à visualiser le spectre dans des circuits.

73 de Jacques.

bonsoir

vos divers opinions sont fort intéressantes.

je précise que ce récepteur panoramique sera intégré dans le récepteur fm.

vous parait-il logique que je récupère le signal sur l’oscillateur du 1°

récepteur soit pour ce récepteur 87,5 mhz étage tampon apériodique

2° changeur 87,5 -10,7 =76,8 (oscillateur controlé par générateur de rampe), 1° mf 10,7 , filtre à quartz 10,7 pour la sélectivité, 2°mf 10,7

détecteur de niveaux attaque plaque Y du crt ?

jean-luc