Transfo 220 volts à 110 Volts - Alimentation projecteur Pathé Kid - Choix d'un projecteur cinema

Bonjour,

D’après Gogol, ce serait ce modèle ?

lampe-debrie-750w-230v-saipe-pour-projecteur-cinema-p28-2532702706_L_NOPAD

Ce sont ce genre de très grosses lampes qu’on trouve sur ces vieux appareils, c’est le culot qui diffère. Sur Debrie bien possible que ce soit ce culot à vis vu que la lampe est montée à l’envers ! , tête vers le bas, ce qui permet de récupérer une partie de la lumière pour l’envoyer sur la piste sonore.

Sur ces grosses lampes le filament fait des zig-zag pour optenir la puissance désirée, on a un réflecteur concave à l’arrière de la lampe, et un condenseur (une grosse lentille convexe) qui concentre la lumière sur la fenêtre de projection. Cette lentille est bleutée sur les vieux B & H pour compenser la lumière chaude de ces lampes.

Sur les lampes basses tension à miroir dichroique intégré, on a rien que la lampe qui éclaire directement la fenêtre de projection. C’est le miroir qui corrige la couleur en laissant passer le rouge + infrarouge vers l’arrière.

merci, je comprends mieux, sur le coup j’ai pensé à quelques lampes 750 W que j’ai récupérées avec d’autres qui avaient appartenu à quelqu’un qui s’occupait de projecteurs de cinéma mais ce n’est pas ce genre de lampes, ce sont des lampes ballon et je suppose qu’il s’agit d’une coïncidence.

A mon avis les lampes ballons sont plutot conçues pour les épiscopes et les projecteurs de scène :

EPI230V500WE27-25428

Pour les vieux 16mm en général ce sont des lampes allongées pour des raisons d encombrement.

Oui, je confirme:
c’est des lampes d’episcopes ou de projecteurs de scène a lentille de Fresnel (genre « cremer »!)

Bonjour,
Je me suis décidé et ai acheter un projecteur super 8 sonore heurtier.
Car
je n’ai pas la place dans une maison déja encombré d’y mettre un projecteur 16mm et surtout je ne vois pas l’interer de projeter en 16mm sur un petit écran . Voici le model que j’ai pris fonctionnel testé.(remarque: la photo n’est pas celle du projecteur que je vient d’acheter.)

Ce n’est pas un projecteur sonore !!!. C est un muet et on peut y adjoindre une « base sonore » dessous, d où la touche rouge (symbole haut-parleur), mais avec un décalage important image son ne permettant pas de projeter dans de bonnes conditions les films sonores commerciaux. De plus, le volant d’inertie (cabestan) du lecteur son de la base sonore additionnelle est à démarrage manuel (on tourne le levier pour lancer le cabestan), et la marche arrière impose de débrayer manuellement les têtes ! Un vrai plaisir, quoi… Le 240 est une amélioration de l’antique P6-24, et la base sonore un système archaïque datant des années 60, abandonné avec la série 42.
021_12318479_2-thumb_max (1)

Chez Heurtier, une très bonne marque, il faut choisir la série 42, comme le duo 942, qui est aux normes du décalage image-son , et avec un cabestan entraîné par le moteur du projecteur et à lancement automatique, et un débrayage marche arrière automatique également…:
heurtier_duo_942

J’ajouterai, pour avoir eu le P6-24B (le 240 quoi !) et le duo942, que le P6-24B scintille à la vitesse nominale de 18 im/s, et pas les projecteurs de la série 42 (différence de conception au niveau de l’obturateur à pales).

1 « J'aime »

On ne peut pas projeter de films Pathé 9,5 avec cet appareil.

Bonjour
J’ajouterais qu’un des avantages du P6-24 est que l’on peut se passer de visionneuse car on peut faire du montage de film avec :slight_smile: mais il n’est que 8 et Super8 mm.

Bonjour Kiki. Montage de film avec un P6-24 ??? Il n’est pas « à voie libre », même si on arrive à charger un film en plein milieu ! Pas très pratique quand même… C’est vrai qu’avec la série 42 et ses têtes magnétiques, même en démontant le cache de têtes, pas certain qu’on puisse charger un film en cours de route ???

Ma remarque à destination de Phonotone est simplement qu’il a cru acheter un projecteur sonore, alors qu’il a en fait acheté un projecteur muet !

Ben si, je l’ai fait sur de nombreux films super8 persos : On ouvre le carter et la mécanique est accessible : on peut aussi mettre la projection en "pause " ("arrêt sur image ") ou en défilant "image par image ", un filtre s’intercalant pour ne pas brûler le film.
C’est sans doute moins pratique qu’avec une visionneuse, mais ça m’a permis de couper des séquences ou d’en ajouter (avec une colleuse, bien sûr)

D’accord je comprends, tu ne sors pas le film complet, tu le laisses dans le couloir de projection… Vu comme ça, c’est encore plus simple sur la série 42 : à l’arrêt, la lampe est préchauffée et on voit une image très sombre si on projette sur un écran pas trop large. De plus cette série possède une avance manuelle du moteur (comme sur les Bell & Howell 16mm) : griffe + galets d’entraînement du film pouvant faire office de visionneuse : voir le bouton noir à l’avant sur la photo… En plus il y a un compteur…

Bien cordialement. Jean-Marc

heurtier_p_942_mode_demploi-.pdf

on peut aussi le sortir du couloir de projection :wink:
En "image par image ", j’enlevais l’objectif de projection et marquais au feutre sur la pellicule l’ (les) image(s) à supprimer pour faire la césure !

Bonjour,
c’est a dire que le projecteur n’as pas de tete optique /magnétique?
Ou qu’il n’y a pas de base son?
Cordialement
(Jai déja qq vieux films super 8) j’aime bien tous ce qui est rudimentaire .

Le Heurtier P6-24 avait une base sonore en option comme décrit plus haut et je ne m’en suis jamais équipé . Mes films super8 sont tous muets. :wink:

si tu parles du heurtier super 240
il se pose sur une embase son
image
l’ensemble cabestan regulation de vitesse et tete de lecture est dans le cercle rouge
mais attention il faut que le film 8 ou super 8 ait eté muni d’un piste magnetique , operation qui se faisait apres montage du film ( et qui coutait un bras )

Ce projecteur projetait-il en 24 im/sec sans modification.

Désolé de vous poser toutes ces questions ,mais si vous voulez je peut vous aider sur des electrophone des années 50s notament TEPPaz.

oui un bouton permettait de la passer en 24 images meme en cours de projection

De mémoire le 240 et le p6-24 scintillaient en position 18 images secondes… le changement de vitesse 18/24 est mécanique par translation d’une courroie ! Sur les 42 c’est électronique. Les p6-24 et 240 ont une vitesse réduite de 8 im/s sans scintillement et de 6 im/s avec très peu de scintillement.

Les P6-24B et 240 sont hérités du P6-24, technologie des années 60 ! Ce sont de bons appareils, mais je leur reproche 3 choses :

  • scintillement en 18 im/s. Son décalé en Super 8 si base sonore (OK en 8mm).
  • la lampe s’use rapidement à cause de son allumage très brutal !
  • base sonore d emploi compliqué avec chargement manuel et lancement à la main du cabestan.

Les Heurtier série 42 sont une amélioration radicale des vieux P6-24 : lampe préchauffée (moins d’usure), 2 puissances de projection. Régulation électronique de la vitesse et aucun scintillement. Son non décalé sur les versions sonores. Chargement totalement semi auto et démarrage cabestan auto lancé par le moteur.

Heurtier était une petite entreprise qui ptoposait des solutions mécaniques originales et innovantes.

Si il n est pas encore payé changez pour un duo 942…

1 « J'aime »

Hello,
Visiblement: Ca sert a rien de lui donner des conseils!

Je lui avais envoyé un message privé je n ai jamais eu de réponse !