Je viens de retro-forum. Comment me connecter ? | Nouveau forum : Mode d'emploi complet | SOS : assistance-migration@retrotechnique.org

Variac à courant continu?

J’ai acheté aux puces ce samedi un variac 0/220 V un peu curieux. Coffret ouvert, il est composé des classiques enroulements avec le curseur qui se déplace sur la piste carbonnée ou sont noyés les fils composant l’enroulement. Ce dispositif est marqué 220 V-2,4 ampères. Il y a par ailleurs 5 diodes de puissance montées sur un radiateur constitué de deux plaques de cuivre épaisses. Cet appareil fonctionne, mais la tension en sortie est redressée. Il n’y a pas de filtrage, de sorte que la tension redressée varie de 20 à 222 Volts suivant la position du curseur. C’est peut-être très intéressant pour qui veut faire des essais sur tension redressée, mais moi, je voulais juste un variac qui me permette de monter progressivement la tension alternative, lorsque j’essaie un appareil ancien inconnu, ou lorsque le mets sous tension un nouveau montage. Donc, je voudrais récupérer la tension alternative variable en sortie des enroulements, et supprimer le redressement. Pensez-vous que mon idée présente un inconvénient ? Deuxième option: je garde le dispositif tel qu’il est, et je crée une sortie tension alternative prise en sortie de l’enroulement, mais dans ce cas, si rien n’est raccordé sur les bornes « continu », est-ce que je ne risque pas, pendant un essai en alternatif, de faire tout cramer du coté des redresseurs ? La question peut paraître stupide, mais je suis dérouté par le dispositif redresseur qui comporte 5 diodes et non 4 comme dans un pont classique.

Il faudrait avoir le schéma de montage des 5 diodes, pour pouvoir répondre de manière sure …

j’ai déja vu des dispositifs similaires dans l’industrie avec un variac et des diodes dont 4 en pont de graetz et une 5 eme en protection contre les effets d’une charge inductive tel qu’un moteur, ceci pour faire varier la vitesse d’un moteur a courant continu d’avance fil destiné à un semi (et pour une fois , rien a voir avec un semi-marathon !)

Une manière d’éviter tout risque est d’ajouter un commutateur (type « va et vient » ) pour basculer d’alternatif a continu entre le curseur et les diodes .

Patrick.

Je vais suivre les conseils de Patrick et monter un inverseur AC/DC.

Merci

Michel THEVENET

Félicitation de penser à alimenter, via votre variac, un poste à redemarrer ou un nouveau montage… il n’y a aucun inconvénient à laisser les diodes pour la sortie continue, et prendre la tension alternative en amont du pont redresseur.

un fusible et un ampèremètre alternatif completerait parfaitement cet outil de dépannage qui permet de voir avant de tout cramer.

bonne bidouille