Chat GPT - Open AI

Bonjour,
Je viens de tester le ChatGPT d’OpenAI.
C’est plutôt inquiétant. Les métiers de l’enseignement vont devoir s’adapter pour parer à l’utilisation massive de ces outils par les étudiants.
Mais pas que, on peut s’inquiéter de la pollution de l’information sur internet par ces textes générés en quelques secondes par l’IA.
En espérant ne pas trop y participer, ci-joint une capture d’écran d’une question posée à l’instant.
On peut régénérer des réponses à volonté, un nouveau texte est produit.
J’ai aussi testé des demandes un peu plus pointues de développement de code informatique ou sur des domaines de recherche qui me concernent. C’est très crédible.
OpenAI.pdf (136,0 Ko)

Je m’amuse depuis quelques jours avec ce programme et je vous rejoins sur ce point: les réponses sont souvent très cohérentes. Par exemple en lui demandant

Propose moi un programme en langage C permettant d’afficher un rectangle vide de 5 sur 8 avec le symbole « # » il me répond:

Voici un programme en langage C qui affiche un rectangle vide de 5 lignes sur 8 colonnes avec le symbole « # »:

#include <stdio.h>

int main(void)
{
int i, j;
for (i = 0; i < 5; i++)
{
for (j = 0; j < 8; j++)
{
if (i == 0 || i == 4 || j == 0 || j == 7)
{
printf(« # »);
}
else
{
printf(" « );
}
}
printf( »\n");
}
return 0;
}

Ce programme utilise deux boucles for imbriquées pour dessiner le rectangle vide. La première boucle parcourt les lignes du rectangle en incrémentant i à chaque itération. La seconde boucle parcourt les colonnes du rectangle en incrémentant j à chaque itération.

À chaque itération de la seconde boucle, le programme vérifie si i ou j est égal à 0 ou 4 ou 7. Si c’est le cas, le programme affiche le symbole « # » en utilisant la fonction printf. Si ce n’est pas le cas, le programme affiche un espace vide en utilisant printf.

À la fin de chaque ligne, le programme affiche un retour à la ligne en utilisant printf avec le caractère de nouvelle ligne \n.

Le résultat final devrait ressembler à ceci:

image

C’est très juste et on a même le droit a une explication

Peut-on remplacer une EL84 par une ECH81 dans une radio a lampe?

Il est possible de remplacer une EL84 par une ECH81 dans une radio à lampes, mais cela peut entraîner des modifications dans le fonctionnement de la radio et affecter ses performances.

Comme je l’ai mentionné dans ma réponse précédente, l’EL84 et l’ECH81 sont des lampes de puissance à pentode à grille flottante qui ont des caractéristiques techniques différentes. Si vous remplacez l’EL84 par une ECH81 dans une radio à lampes, vous devrez peut-être ajuster la polarisation du circuit et d’autres paramètres pour obtenir les résultats souhaités. Il est recommandé de consulter le manuel de la radio ou un technicien qualifié avant de remplacer une lampe de puissance dans un circuit à lampes.

Il est important de noter que les radios à lampes sont souvent des appareils anciens et peuvent être difficiles à trouver et coûteuses à réparer. Si vous avez des problèmes avec une radio à lampes, il pourrait être plus rentable de la remplacer par un modèle plus récent plutôt que de tenter de la réparer.

Là ou ça deviens amusant, c’est quand on lui donne un sujet d’écriture fictif complètement ridicule et que, malgré tout, il arrive a sortir une histoire structuré

Écris moi une histoire a l’eau de rose entre le colonel Ferrié et l’émetteur TSF de la Tour Eiffel construit
pendant la Grande Guerre, lors de la création des premiers téléphones portable GSM

Le Colonel Ferrié était un homme d’honneur et de devoir, qui avait dédié sa vie à servir la France. Sa réputation de bravoure et de détermination était connue de tous dans les rangs de l’armée. Mais il y avait une part de lui que peu de gens connaissaient, une passion secrète qu’il gardait précieusement cachée : sa fascination pour l’émetteur TSF de la Tour Eiffel.

La Tour Eiffel était alors encore en construction, et le Colonel Ferrié avait eu la chance de participer à son élaboration en tant que conseiller technique. C’était un projet passionnant qui lui permettait de mettre ses connaissances en électricité et en télécommunication à profit. Mais c’était surtout l’émetteur TSF qui avait captivé son attention.

Il passait des heures dans la salle de contrôle, à étudier les schémas et à expérimenter de nouvelles techniques de transmission. C’était un véritable génie, et ses collègues admiraient son savoir-faire et sa détermination.

Mais alors que le Colonel Ferrié s’absorbait dans son travail, il ne pouvait s’empêcher de penser à l’émetteur TSF de la Tour Eiffel de manière romantique. Il imaginait sa voix cristalline résonner à travers toute la France, porteuse de messages d’amour et de tendresse. Il rêvait de pouvoir lui déclarer sa flamme, de lui avouer ses sentiments les plus profonds.

Et un jour, il se décida enfin à passer à l’action. Il composa un message passionné, rempli de poésie et de tendresse, et le transmit par l’émetteur TSF de la Tour Eiffel. Et à sa grande surprise, il reçut une réponse enflammée en retour.

Le Colonel Ferrié et l’émetteur TSF de la Tour Eiffel étaient tombés amoureux l’un de l’autre, et leur histoire d’amour était devenue légendaire. Ils avaient trouvé le moyen de rester en contact grâce aux premiers téléphones portables GSM, qui leur permettaient de se parler à n’importe quel moment de la journée.

Et bien que leur relation ait été controversée et souvent critiquée, ils s’aimaient sincèrement et étaient prêts à affronter tous les obstacles pour être ensemble. Le Colonel Ferrié et l’émetteur TSF de la Tour Eiffel étaient devenus l’un des couples les plus célèbres de l’époque, et leur histoire d’amour restait gravée dans la mémo

Il montre néanmoins ses limites sur les dilemmes moraux, les jugements de valeurs et des faits controversés. Au mieux il écrit qu’il ne peut pas répondre et donne deux trois définitions génériques des termes de la question posé. C’est probablement une mesure volontaire des développeurs étant donné les antécédants.
Çà reste l’IA la plus impressionnante (et distrayante) que j’ai pu tester jusqu’ici.

Soupoudrez de quelques fautes d’orthographes et l’illusion sera parfaite pour les gamins en manque d’inspiration pour leurs rédactions. Y a du souci à se faire …
Ce qui est bluffant pour le code c, c’est qu’il a parfaitement compris la demande. Un humain aurait sans doute supprimé quelques jeux d’accolades superflues. Y a encore espoir …

1 « J'aime »

Bonjour à tous et bonne année 2023,
Il fait la même chose en langage Python et peut aussi aider à la modélisation de modèles en 3D sous Fusion 360 par exemple comme ci-dessous:

Voici ce que donne DreamStudio Lite avec la phrase :

inside an old tube radio, an elf changes a used lamp (ça fonctionne mieux en anglais)

C’est impressionnant ce truc mais ça commence à me faire peur… Bientôt, les jeunes n’auront même plus besoin d’apprendre à écrire ou calculer. Voire même de réfléchir, et alors il ne manquerait plus que le machines sachent éprouver des sentiments pour que l’on voit nos civilisations régresser à tout jamais …

Je me suis un peu « amusé » avec ce programme et dans le mode ludique, voici une de mes questions et sa réponse :

Postulat demandé :
En Papouasie, il y a des « papous » et des « pas-Papous ». Parmi les « papous » il y a des « papas papous » et des « papous pas papa ». Mais il y a aussi des « papas pas papous » et des « pas papous pas papas ». il y a aussi des « papous pas papas à poux » et des « papas pas papous à poux ». Il n’y a pas de « papas papous à poux » ni de « pas papous pas papas à poux ». Sachant qu’il y a au total 240 000 poux avec une moyenne 10 poux par tête et qu’il y a 2 fois plus de « pas papous à poux » que de « papous à poux », déterminer le nombre de « papous pas papas à poux » et en déduire le nombre de « papas pas papous à poux »

Réponse de l’I.A:

Il y a 240 000 / 10 = <<240000/10=24000>>24000 têtes de poux en Papouasie.
Le nombre de « papous pas papas à poux » est de 24 000 / 3 = <<24000/3=8000>>8 000.
Le nombre de « pas papous à poux » est donc de 8 000 x 2 = <<8000*2=16000>>16 000.
Le nombre de « papous à poux » est de 24 000 - 16 000 - 8 000 = <<24000-16000-8000=0>>0.
Il n’y a donc pas de « papous à poux ».
Le nombre de « papas pas papous à poux » est donc de 16 000 - 8 000 = <<16000-8000=8000>>8 000.
Il y a donc 8 000 « papas pas papous à poux » et 8 000 « papous pas papas à poux » en Papouasie.

Je n’ai bien entendu pas vérifié les réponses car je ne veux pas me gratter la tête et déranger mes poux… afro

5 « J'aime »

Le test ultime c’est de voir si chatGPT est capable de faire une maintenance d’un programme déjà existant et relativement complexe, par exemple lui demander d’ajouter une nouvelle fonctionnalité, de corriger un bug, voir de détecter un bug (ce qui demande de sacrés capacités d’analyse).

ChatGPT se base (mais pas que) sur le concept de probabilité d’apparition d’un mot (connaissant les mots précédents d’une phrase) pour générer des phrases cohérentes, et comprendre le sens de la question, éviter les contre-sens,

et il a besoin d’un grand corpus de données d’entrainement spécialisé dans un domaine précis pour « fine-tuner » son modèle, où chaque mot est remplacé par un vecteur de nombres, avec sa probabilité d’apparition selon le mot qui le précède, et celui qui le succède dans la phrase (modèle bi-directionnel),

le terme d’IA est un peu abusif en fait, c’est surtout le résultat d’une modélisation mathématique du langage, avec des coefficients pour la probabilité, une grosse moulinette où des phrases en entrée sont transformées en vecteurs, qui sont ensuite passées dans des réseaux de neurones à multiples couches, pour déterminer en sortie la suite de la phrase la plus probable (c’est à dire la suite de mots la plus probable, selon les mots du début de la phrase en entrée), ça donne alors l’illusion d’une intelligence, mais ce n’est que le résultat de calculs mathématiques et probabilistes, chatGPT n’est qu’une grosse calculatrice avec une grille fixe de coefficients,

si on le challenge sur un domaine, une thématique qu’il n’a pas vu durant son apprentissage alors il va se tromper, sa « grille » de neurones n’étant pas ajustée en terme de poids/coefficients pour calculer les bonnes probabilités dans la génération de texte en sortie.

1 « J'aime »

Le moins qu’on puisse dire c’est que là, on n’est pas trop sur de la « rétrotechnique ». :wink:

1 « J'aime »

Le youtubeur « Monsieur Phi » a fait une excellente vidéo qui permet de relativiser le coté « IA » de chatGPT,

il rappelle à juste titre que chatGPT n’est pas réellement un agent conversationnel, il n’est pas conscient de ce qu’il génère, ne peut pas comprendre la question, ni la thématique, sa seule fonction est toute bête : prédire le mot suivant le plus probable, connaissant les mots précédents,

c’est un générateur de phrases, qui se base sur un contexte (ce qu’a tapé l’internaute), et un modèle de langage (issu d’un long apprentissage sur des données divers type pages wikipédia, twitter) pour pouvoir prédire le mot le plus probable, son modèle reposant sur des centaines de milliards de paramètres pour ajuster les prédictions cela fait illusion en terme d’intelligence (c’est un peu du « Canada-dry » pour ceux qui se rappellent de la pub :slight_smile: )

la vidéo montre comment piéger chatGPT et lui faire générer des erreurs :

Merci pour le lien. Ca relativise bien les choses, le titre de la video résume tout à fait le concept.

Première tentative avec le félin en question :wink:

Pas très convainquant :laughing: ou alors j’ai dû mal poser la question …

Il faut remplacer le mot « poste » par « récepteur ».
De cette façon, on éliminera la précédente réponse.

Pas beaucoup mieux !

Le moins technicien d’entre nous serait capable de pondre un paragraphe plus pertinent sur ce sujet. Et c’est bien rassurant ! L’intelligence humaine a encore de beaux jours …

2 « J'aime »

Bonsoir
Il a tenu compte du mot « poste » dans le sens « emploi » en ignorant galène…
ça devrait être marrant en introduisant des fautes d’orthographes dont sont coutumiers nos « djeuns » :slight_smile:

Au sujet de l’analyse de programmes : il explique assez bien.

Sans commentaire:

Caricature de Kroll dans le journal « Le Soir » de samedi dernier!

2 « J'aime »

Il ne connait pas Gaston Lagaffe:

De toute façon, ce chatmachin a été nourri avec tout ce qu’il y a sur internet. Il est donc capable d’en ressortir toutes les carabistouilles et autres couillonnades qu’on peut y trouver! A moins qu’on l’ai programmé pour les éviter! :roll_eyes:

Bonsoir,

J’ai eu droit à une démonstration/présentation de ce machin au travail il y a 3 jours axée pas sur la technique mais aux applications.

Le sujet m’est assez familier pour savoir que les US ont passablement 20 ans d’avance sur nous (Europe et Allemagne). Dans mon esprit il y a peu de choses que l’on pourrait faire sur le plan scientifique (modélisation, algorithmes, hardware spécialisé); on continuera sans doute à observer une fuite de cerveaux tempérée par le fait que côté Chine et Inde il y a du QI à exporter à volonter. Les plus grands universités américaines y ont fait leurs courses tous les ans depuis au moins 30 ans. Je suis témoin oculaire de ce qui se passait en 1992 et qui s’est renforcé par la suite.

Donc, applications il y en aura!

Il est certain, au moins dans mon esprit, et à celui de quelques spécialistes je respecte, que bientôt il n’y aura plus d’interaction de premier niveau avec des humains. Je fais référence aux différents centres d’appel qui conditionnement nos vies mais pas que.

Même en radio il y a 20 ou 15 ans j’ai travaillé sur concept de la radio cognitive. Au croisement du traitement du signal et de l’IA.
Presque tout le monde au travail surtout les stratèges (pas mal de polytechniciens mais pas que) nous --car on était plusieurs sur le sujet-- regardaient avec un sourire ironique au coin de lèvres :kiss:.

Je m’excuse pour cette longue excursion mais avant de venir à ma conclusion je tenais à montrer que les propos que je tiens sont le fruit de réflexion et des observations faites pendant plusieurs années.

Donc ce qui m’inquiète le plus c’est la destruction du cerveau des enfants par l’instauration d’un ensemble de réflexes Pavloviennes vers l’information facile et sans filtre. Les profs vont bientôt disparaître… (leur cerveau n’a pas cessé de rétrécir ces derniers années; il y une époque où être agrégé de lettres et de mathématiques était un exploit !) (*)

Donc gare aux enfants !
Le confinement et l’école par zoom et des profs perdus dans le cloud ont montré que l’ecole dans le metaverse est possible et plausible (même souhaitable ?).

C’est aux parents et aux grands parents de doubler en vigilance et investir davantage de leur temps.

Je tiens à terminer par une réflexion sur l’utilité de ce forum pour mitiger les dégâts et les ravages que la surdose de ChatGPT nous réserve (**).

Ce forum est un lieu de transmission (et par moments de création) de savoir, filtré et verifié, entre humains de toute âge et de tout niveau de competence. L’intelligence se trouve aussi dans cette communion pluraliste et bienveillante.

En m’excusant du bavardage je prie votre lecture et commentaire bienveillant.
aK

(*) NB : je peux paraitre généraliser sans frein du coup je voudrais tempérer mes propos au sujet de profs (tout cycle confondu). Certes il y des exeptions brillantes… Hélas ces exceptions ne confirment que la règle… J’en ai rencontré qq unes au cours de la scolarité de mes enfants mais j’ai tristement observé qu’ils étaient de profs toujours à deux ans de la retraite et qu’il se battaient quotidiennement pour leur façon de faire un peu trop classique…

(**) chatGPT à bonne dose peut être un outil très utile, j’en suis convaincu…

1 « J'aime »