Je viens de retro-forum. Comment me connecter ? | Nouveau forum : Mode d'emploi complet | SOS : assistance-migration@retrotechnique.org

Géné HF modulé Eurelec

Bonjour,
Toujours dans la restauration de ma trouvaille d’appareils de mesure Eurelec.
Donc un peu de mal à trouver la doc ci joint en PDF. Cet appareil était fourni avec le livret 32 Pratique d’Eurelec.
Le lien :
http://www.pascalchour.fr/ressources/eurelec/cours/pratique_radio/pratique_32/pratique_32.htm

Pratique 32_gene hf.pdf (849,6 Ko)

Suite :
J’ai changé le 50 nf et la 47 K tous les deux morts.
J’ai changé la 3.3 M de la grille morte contre une 2.2 M pour avoir les 600Hz préconisés.
Voici les résultats (pas encore essayé avec un transistor) on verra bien…

diviser par 10 le temps affiché donc 1, 63 MHz pour la PO normal

1 « J'aime »

Je viens de l’essayer avec une radio , impeccable.

Bonjour,

curieux signaux !

Michel…

C’est en fait la radiographie de la colonne vertébrale de image

Bonsoir,

effectivement, avec un oscillo basique, j’obtiens une sorte de sinusoïde déformée… s’agit-il du démarrage des oscillations.

par ailleurs, dans les premiers messages, l’image n’est pas tirée du site indiqué, mais plutôt de
cours de radio eurelec generateur haute frequence HF (free.fr)

rendons à César… :slight_smile:

Oui l’image était la première que j’ai vu, mais sur ce site de collectionneur pas de tension HT (la tension fil peut se trouver facilement) donc j’ai cherché plus loin. De plus il fallait comprendre comment ça marche. J’avais aussi des doute mais en fait le montage est normal, dans la notice ils explique que la lampe reste bloquée puis repart. Ce dispositif génère donc une porteuse et une fréquence basse qui est la période où la lampe fonctionne. Pour trouver la solution mathématique il faut passer par les distributions alors bonne chance… :grin:

la tension HT était celle de l’alimentation Eurelec, soit 250 V :slight_smile:

pourquoi les distributions? ce n’est pas linéaire par morceaux ? (oscille-bloqué-oscille-bloqué, etc…)

Bonjour,

pour moi, le principe est débile

Michel…

Bonjour,
Pas de linéarité, la lampe fonctionne pendant environ 2 10-4 s donc une porte de Tau = 1 10-4 s dans f1 = 10 KHz laquelle on envoie la porteuse(F) donc porte * porteuse (convolution) = sinc pi.f1 X 1/2j (f-F-f+F) mais tous ça est périodique sur le 600 Hz donc une porteuse avec sur chaque harmonique du 600Hz un sinc modulé. C’est loin d’être simple mais en gros des harmonique du 600 Hz modulés sur une porteuse. C’est pour ça que je disais « bonne chance ».

Un géné HF modulé avec un seul tube !
Même principe qu’une super réaction, ça doit être spectaculaire sur un analyseur de spectre ! ! !

Yves.

1 « J'aime »

En effet, j’ai connu deux modèles de générateurs HF eurelec correspondant au cours radio. Le premier, simple a besoin d’une alimentation extérieure en 6,3 V et HT montée dans le cours. Il est vrai que les signaux ne correspondent pas à une sinusoide et il est difficile de câler les circuits HF d’un poste AM. Le second est mieux. C’est le modèle 412 AM/FM avec alimentation incorporée qui permet un réglage intéressant des circuits. Je les ai encore, l’un que j’ai construit, l’autre que quelqu’un m’a donné.
Ces cours étaient bien conçus pour apprendre, comprendre. Toutefois, il est à noter que le poste à lampes AM/FM Eurelec n’était pas des plus performant !

1 « J'aime »

J’en ai un dans le grenier à lampes, il pèse une tonne, ça fait 20 ans que je ne l’ai pas allumé, j’ai un peu peur. Oui le spectre doit être bien fourni, d’autant que ça crache sur les harmoniques de la porteuse. Mais à l’époque les gars qui faisaient des cours devaient gagner 3 francs six sous et ça coûtait une fortune un géné vobulé. Pour vous donner une idée en 88 d’avant notre ère un oscillo 2 GHZ c’était 1 MF, un ordi portable avec un disque dur de 15Mo une carte RAM de 2Mo et une carte d’acquisition IEEE c’était 100KF.

merci pour ces précisions ( bien sûr, ça va chercher un peu trop loin pour moi, j’en retire que la modulation de la porteuse était loin d’être sinusoidale…)

ceci dit, @F6FLC le but n’était pas de faire construire un appareil professionnel, mais de faire découvrir des choses, en s’adressant à un public très large… quand vous avez appris à marcher, vous n’étiez pas encore capable de faire des entrechats… :slight_smile:

Je pense que tu veux parler du géné que je viens de remettre sur pied. Regarde le sujet « Géné amateur ou Eurelec ».

Oui, mais c’était plus logique de mettre au minimum deux tubes, un oscillateur HF normal et un oscillateur BF, ça n’aurait pas couté beaucoup plus cher et le spectre aurait été plus propre
entre professionnel et cochonnerie il y a de la place

pour y avoir droit, il fallait s’inscrire au cours « mesures électroniques » :slight_smile:

Je ne savais même pas que ça existait ces cours à l’époque. J’avais en ce temps là une « amie » qui est devenue conseillère d’éducation qui m’avait dit (j’étais ouvrier d’état électromécanicien) « tu ne peux pas faire des études d’électronique, tu n’as pas le niveau » j’ai su après que je n’étais pas le seul qu’elle avait bousillé. Pour elle c’était un honneur de rester ouvrier Trotsky l’avait bien dit. Bref, j’ai contrairement à beaucoup de mes collègues anticipé les changements rapides de technologie (électronique, hertzien, optique, informatique) et je m’en suis tiré assez bien grâce aux formations internes et concours puis le cnam et en fin Télécom Sud Paris.

Si on a affaire à un produit de fonctions périodiques, le résultat est encore périodique et donc, je ne vois pas ce que les distributions viennent faire là-dedans? Maintenant, je ne dis pas que c’est simple à analyser!

1 « J'aime »

Bonjour,

à l’époque je n’ai pas eu confiance en Eurelec, j’avais choisi l’école de la rue de La Lune par correspondance pendant un ou deux ans (vers 17/18 ans)

Michel…