Je viens de retro-forum. Comment me connecter ? | Nouveau forum : Mode d'emploi complet | SOS : assistance-migration@retrotechnique.org

Poste à galène

Je me souviens,quand j’étais petit,j’avais réalisé un poste à galène qui captait les GO.Il était équipé d’une diode germanium.Malheureusement je l’ai perdu et j’aimerais en refaire un.D’abord,combien de spires de fil faut-il faire sur un diamètre donné pour capter les GO?Apres,peut-on remplacer la diode germanium par celle d’une EBF80 ou 89?Puis-je avoir un schéma de principe de ce type de poste?

Merci

attend Pierre !!quand tu dis << quand j’étais petit >> !! tu avais quel age si c’est pas indiscret ???!!!

cordialement

Pierre. :open_mouth: :wink:

J’avais 7 ou 8ans si je me rapelles bien.Mis je viens de trouver un truc pas mal.J’aimerais savoir si cela capte les GO et si a la place de l’écouteur on peut brancher un ampli BF

Merci

Il y a un problème ?

Quand je charge ton schéma il n’y a que du blanc !

Oui! Les .pdf ne passent pas! Mettez du .jpg! C’est frustrant de ne pas pouvoir voir le schéma de notre collègue quand même!

Il sufit de faire un clic droit sur « chargement »,puis "enregistrer"et on l’ouvre apres avec acrobat reader.Il y a toute une foule d’explications là-dedans

Et voici le schéma mais le fichier PDF est bien plus précis
GaleneSchema.gif

Bonjour Pierre,

Le PDF est très intérressant mais il aurait fallu indiquer le mode d’emploi pour les autres qui ne savent pas.

Pour répondre à votre question d’origine, remplacer la diode au germanium ne se justifie que si vous voulez amplifier le signal BF, sinon la diode germanium est plus sensible qu’une diode sous vide. Sauf aussi à utiliser la pentode pour amplifier le signal HF.

Si vous voulez vous rapprocher le plus possible du poste à galène, alors pourquoi ne pas utiliser un détecteur à galène (bien que le rendement de détection soit moindre que pour le germanium). J’ai vu un jour sur internet une réalisation comportant une dizaine de diodes germanium en parallèle pour obtenir un signal plus fort et un seuil de détection plus bas. l’auteur avait optimalisé tous les circuits pour obtenir un facteur Q le plus élevé possible, donc une meilleure sélectivité. Voilà j’ai retrouvé le site. C’est en anglais mais vachement intéressant: http://www.crystalradio.net/contest/paul.html Ce n’est pas une copie d’ancien mais c’est ce que j’ai vu de mieux pour un récepteur sans alimentation.

Allez, à bientôt.

Jacques.

en effet il est tres intéressant.Faut-il un modèle précis pour la diode grmanium?

J’aimerais,savoir quand meme quelque chose d’important:sur mon plan,combien de spires faut-il bobiner pour capter les GO?

Merci

Pierre

P.S:à jaques:quand vous disiez d’amplifier le signal HF avevc l’EBF89 a ce que j’ai compris,comment faut-il la monter?Ou entre t-on le signal?ou le ressort-on?Le schéma du préamplificateur est -il szimilaire a un modèle BF?


Je pense qu’il y a une petite erreur dans ce calcul de self.

Avec un diamètre de 4 cm et du fil de 0,12mm (soit 75 à 80 spires par cm) mes logiciels donnent autour 1000 spires pour 11mH.

Si on augmente trop la self au détriment du condensateur, le circuit perd toute sélectivité. La valeur habituelle de 2,8 mH pour les GO est celle qui donne les meilleurs résultats.

On peut récupérer des bobines GO sur de vieux bobinages de postes bons pour la ferraille.

Cordialement.

Bonjour les galèneux ,

Le schéma présenté sur le site américain ci-dessus n’est pas le meilleur schéma , il faut préciser avant tout ce que l’on désire obtenir avec un récepteur à galène , et aussi situer ses ambitions dans le contexte de réception local, si on reçoit très fort une station locale , on pourra se servir d’un circuit peu sélectif apportant le moins d’atténuation possible de façon à établir des reccord de puissance d’écoute , les stations faibles reçues seront peu gênantes , si on ne reçoit que des stations faibles ,il faudra pousser au maximum les qualités de l’appareil ,minimiser les pertes , le cas le plus passionnant est de recevoir une station faible et d’éliminer la station forte proche , la référence en matière de réception sans amplification galène ou diode à semiconducteur est le poste professionnel d’avant l’utilisation des lampes , on la trouve sur certains modèles de la guerre 14 et surtout sur les modèles embarqués à bord des grands navires , pour moi les récepteurs Marconi sont les meilleurs dans ce domaine , ils sont l’application stricte de la théorie ce qui ne déplairera pas à JC Jardiné :wink: , je pourrais mettre le shéma si il y a des galèneux interessés 8)

Les diodes doivent être au germanium (mieux que les Schotky et surtout mieux que les silicium). Le plus important est d’avoir un seuil de détection le plus faible possible: environ 0,2 à 0,3V pour le germanium. Remarque ce seuil est fonction de la nature moléculaire du composant, il ne devrait donc pas être très différent selon le N° (OA70, OA81, OA85, OA90, 1N34, etc). Dans la réalisation présentée, l’auteur avait mis 10 diodes en parallèle pour augmenter le courant en diminuant la résistance série des diodes. Comme son schéma vise à une réception maximale (et une meilleure sélectivité), il a augmenté le Q de la bobine au max et reduit les résistances au minimum (donc aussi celle des diodes). Il faut reconnaître qu’il a mis le paquet pour optimaliser son circuit et a à sa disposition une panoplie d’instruments de mesure que le bidouilleur moyen n’a pas.

Je suis d’accord avec la remarque de JC.

Jacques.

il existe des diodes Hewlet Paccard je crois ,dite sans seuil prévue pour des sondes de Mwattmètre dont je n’ai pas la référence , ces diodes auraient un seuil ne dépassant pas 80 mV ,c’est là une voie à investiguer :bulb:

Voici un site qui décrit assez bien les critères et les manips pour optimiser le choix d’une diode pour un poste à galène. Il faut lire les principaux articles référencés (27 en tout). Il y a notamment une recherche d’adaptation d’impédances entre l’antenne et le circuit accordé, entre ce circuit et la diode et enfin entre la diode et l’écouteur.

J’ai noté en particulier l’influence sur les performances du courant de saturation de la diode et la manière de le mesurer (très simple) ainsi que la polarisation en courant continu d’une diode au silicium ce qui lui donne des performances du même ordre qu’une diode au germanium.

http://uweb.superlink.net/bhtongue/index.html

O. D.

Bonjour

J’ai des diodes au germanium neuves :open_mouth: que je peux vous envoyer

voici la listes de celles que j’ai en plus grand nombre

OA 47, OA202, AA119, AA143, 1N70, 1N126A et 1N178;

Si un modèle vous convient le mieux dites moi lequel et votre voeux sera exaucé

Amicalement

Francis

Packard ave un k :confused:


Je pense que même pour une réalisation personnelle on a intérêt à s’inspirer des récepteurs des fabriquants : pour couvrir la gamme des GO, environ de 150 à 300 kHz soit un facteur 2 en fréquence, on n’a pas besoin d’un CV ayant une variation aussi importante que pour les PO, 500 à 1600 kHz soit un facteur légèrement supérieur à 3. Les postes du commerce profitent de cela pour diminuer l’inductance des GO en mettant unc capa fixe en parallèle sur le CV. Finalement on garde le CV tel que pour les PO, ce qui permet de couvrir la gamme, et on commute une capa en GO de telle manière que le rapport C + CVmax sur C + CVmin soit de 4 (c.a.d. 2 au carré). En pratique cela donne :

500 + C = 4 (30 + C) d’où C = 130 pF environ

la bobine adéquate est donc de l’ordre de 1800 µH ce qui est un peu moins que sans les 130 pF en parallèle. Accessoirement on peut faire par la suite une bobine PO qui permettra de couvrir toute la gamme PO.

Cette solution n’a pas l’inconvénient du padding de mal répartir les fréquences sur le cadran.

O. D.