Tévéa Super Couleurs (mfc1818)

Merci Jacque,
C’est ce que j’ai fait, et ai retrouvé l’attribution de chacune d’elles.
L’essai avec un condensateur de 5µf semble concluant car je retrouve les deux voies retardé et directe :


Evidemment, la mire n’est pas terrible, et, les couleurs devenues excellentes pour un daltonien…

LAR coupée ou en court-circuit ?
Pas de bol car c’est très rare !

1 « J'aime »

En effet, à part les LBC et Picklic, pas de fournisseurs de la pièce neuve et pas de datasheet de la DL 51 ! ! !

Mais c’est bien la LAR qui est HS ! ! ! CQFD
Je pense qu’en faisant des essais, la DL 51 bleue doit causer sinon c’est dur à trouver ! ! !

La DL51 (Philips / RTC / Valvo / Mullard) est restée longtemps en production (fin 70s -début 90s).
Ce ne devrait pas être un objet rare, contrairement à la DL21 qui n’a été utilisée qu’à la fin des années 60.

Bonjour à Tous,
La ligne à retard a été installée, l’image nettement ameliorée, et un effet persienne quasiment disparu
En revanche, il reste quelques défauts visible sur la mire au niveau des jonctions couleurs :

Le signal de la voie retardée est sale comparée à celle de la voie directe :


L’ensemble des composants de l’étage de la voie retardée sont bons (resistances et condensateurs) .
D’ou peut venir la pollution visible sur le signal de la voie retardée?!

Peut-être un résidu de porteuse à 4,4 / 4,25 MHz ?

à la sortie de la LAR bleue utilisée sur le châssis 70, il y a un filtre non présent sur le châssis 5212 dont l’utilisation de cette LAR n’a pas été prévue :thinking:

Les défauts entre les transistions de couleurs vives sont « normaux » et typiques du SECAM.
Ils sont dûs à la désaccentuation d’un signal à la préaccentuation tronquée, ce qui fait partie de la spec. du système.
On peut jouer un peu dessus en raccourcissant la constante de temps de désaccentuation mais on ne peut pas l’éliminer.
Ce défaut ne se voit pratiquement pas sur des images naturelles, peu saturées.

1 « J'aime »

@ Jacques
Il s’avère que la LAR d’origine est bel et bien fonctionnel.
Malgré avoir vérifié chacun des composants de l’étage de la voie retardée, Ces saletés de RA que Jean luc évoqué ainsi :

m’ont joué quelques tours et valu quelques heures de recherche …
La panne de la voie retardée provenait de la RA, l’étage de la voie retardée avait déja fait l’objet d’une réparation puisqu’une des des deux résistances de 15 homs à l’entrée et à la sortie de la LAR avait été remplacée par une 47ohms.

@marcel jack
votre dernière remarque concernant les défauts de transitions me rassure.
Il est difficile de se faire une idée du fonctionnement normal d’un tv couleur toute première génération tant on s’habitue à ces consommables modernes 16/9°.
Et, peut être ne faut il pas être trop monomaniaque avec ces vieux TV.

Hormi quelques réglages de convergences, voyez vous des défauts pârticuliers sur la dernière image de mire, et l’image est elle suffisamment honorable pour arreter de trifouiller les entrailles?

Bonjour,
Pour moi, tout est ainsi qu’à l’origine pour ce type de TVC ancien …
On ne peut pas tout avoir en SECAM 3B, il y a toujours entre les fondamentales saturées (peu probables sur une image transmise par une chaîne) sur la mire de bandes de couleurs standard …
Et cela est imperceptible sur une émission réelle !

La RA est une panne « crachante » que vous avez trouvé alors que d’autre(s) n’y sont pas parvenu(s)
Bravo et bonne présentation de ce Tévéa vénérable
Plus besoin de triturer ce serait perdre du temps !

Le vieux Tryphon

1 « J'aime »

J’ai cru que tu l’avais changée :wink:
Pour les transitions, marceljack a raison :slight_smile:

Bonjour,

Franchement, c’est difficile à dire sur cette seule image de la mire de barres. Le matriçage et l’équilibre des couleurs ne semblent pas mauvais, mais c’est à travers une photo. La couleur n’est pas le seul critère, la concentration du faisceau, le niveau du noir et le contraste ne peuvent être apprécié sur ce genre de mire. Celle ci serait plus parlante:

9198f33526f85d2d993cb2ab48b5ea856abeeaab_2_666x500

Lien vers fichier iso pour graver sur DVD: https://drive.google.com/open?id=13qV3XzF0zXewy2zjf7wxJTSvfTfIifZT

Sinon, je confirme ce qui a été dit plus haut concernant les transitions entre les barres de couleurs, il faudra attendre le début des années 90 pour voir apparaître un circuit d’amélioration de ces transitoires, le CTI.

Je ne suis pas tout à fait d’accord, Alexis semble bien maîtriser l’usage de l’oscilloscope et il n’y a pas de raisons pour qu’il ne parvienne pas à réaligner correctement toute la chroma. Ce téléviseur est capable de produire une image de très grande qualité, dans la mesure ou ce châssis permet une longévité exceptionnelle du tube image.

En tous cas bravo pour cette remise en route et ce fil de discussion passionnant, merci de nous poster d’autres images plus intéressante qu’une mire.

Jean-Luc

1 « J'aime »

B’soir tout l’monde et @Jean-Luc.Gendron,

Bien sûr, si on veut modifier l’original on peut adjoindre un filtre dans le circuit de la voie retardée pour annuler le ‹ moirage › (quasi invisible), mais, dans ce cas, ce n’est plus le même téléviseur qu’à son origine …

Tout ça est une question de "collectionneur" ou de « perfectionneur »;
et là, ce sont les goûts et les couleurs à choisir …

Perso, je laisse dans l’état d’origine pour conserver le vrai de l’époque
.

Le vieux Tryphon

CTI = Colour Transient Improvement, c’est un circuit Philips Semiconductors (TDA4566) qui a réalisé cette fonction pour la première fois, ce qui donnait une amélioration spectaculaire sur la mire de barres, en particulier en SECAM.
Ce circuit réalisait aussi la fonction de ligne à retard luminance (ajustable par pas).
Il détectait les transitions fortes de chrominance par différentiation et « avançait » les signaux R-Y et B-Y par rapport à la luminance en bypassant un retard prédéfini de manière à faire coïncider les fronts luma et chroma.

Sur un signal bruiteux cela pouvait avoir des inconvénients.